Le Jura (lejura.html)
Département du Jura

      La Franche-Comté




Le Jura fait parti de la région Franche-Comté (Doubs/Territoire de Belfort/Haute Saône/Jura).
Au recensement de 2006 la population était de 267 941 habitants
Densité de la population : 52 habitants/km2
Le département est constitué de :
  • 3 arrondissements (Lons/Dole/Saint-claude)
  • 34 Cantons
  • 544 Communes

  • Le paysage se décompose entre la plaine de Saône au Nord Ouest et les montagnes au Sud Est
  • Point culminant : Crêt Pela à 1498 m
    Le relief est composé au Nord Ouest par la plaine, au centre par 2 plateaux situés entre 500 et 1000m d'altitude et au Sud Est par les montagnes situées entre 1000 et 1500 m d'altitude. La partie la plus élevée du massif Jurassien se trouve dans le département de l'ain, le crêt de la neige représente le sommet le plus important avec 1717 m.
    Le département est couvert à 68% par la forêt.
    Le vignoble, situé sur le revermont, s'étend sur plus de 2000 hectares.

    Les principales villes
  • Lons Le Saunier - Préfecture / 17 065 habitants
  • Dole - Chef lieu d'arrondissement / 23 312 habitants
  • Saint-Claude - Chef lieu d'arrondissement / 10 346 habitants
  • Champagnole - 7 901 habitants
  • Poligny - 4 152 habitants
  • Tavaux - 4 012 habitants
  • Arbois - 3 529 habitants
  • Salin le Bains - 2 796 habitants
  • Les Bons Cousins Charbonniers

    Avec le mot bon, on voit que l'on a affaire à des gens pacifiques, altruistes.
    Quand au mot cousin, il faut le prendre au sens d'association de gens qui ont des intérêts communs, et qui les défendent.
    Et par le mot charbonnier, le charbon de bois, énergie des siècles passés.

    Les historiens ne sont pas tous d'accord sur l'origine :

    Version celtique

    - Notre région, ainsi qu'une grande partie de l'Europe, a été peuplée par les celtes, peuple qui venait de Germanie,et plus profondément d'Europe centrale. Les forêts de l'époque étaient inhospitalières et dangereuses. Afin de transmettre leur connaîssance de la forêt,les orientations, les moyens d'exploitation, la défense contre les bêtes, la célébration de leur religion, on peut penser que nos charbonniers se regroupaient en association.

    Version chrétienne

    - Devant la christiannisation de le Franche-comté (vers l'an 300 de notre ère), les druides ont vu d'un mauvais oeil, l'arrivée des missionnaires et ont procédé à des persécutions.
    C'est pourquoi les premières assemblées de chrétiens se sont déroulées dans la forêt, pour notre région forêts de Chaux et de Serre. Ces gens, qui tenaient des assemblées clandestines, ont trouvé un autre langage pour se regrouper. On frappait trois fois dans le creux de la main, puis trois fois la poitrine, et on répétait des mots comme : à l'avantage,à l'avantage. C'est pourquoi, ces Bons Cousins ont été très imprégnés de religion.

    Avec François Ier

    - Vers l'an 1500, s'est produit pour les charbonniers, un évènement qui a marqué leur destinée.
    On raconte qu'un jour François Ier était à la chasse dans une grande forêt. Le cheval du roi s'est emballé et a galopé longtemps à travers les sous-bois.
    Le roi frappé de plein fouet par une branche basse, fut désarçonné. Perdu par sa suite, évanoui au milieu d'un buisson, le roi a été recueilli et soigné, durant plusieurs jours, par des charbonniers.
    Il a demandé à assister à une réunion secrète appelée vente. Par reconnaissance, le roi décrèta qu'à partir de ce jour, le charbon de bois ne serait plus imposé.
    C'est pourquoi, à partir de ce moment, chaque fois qu'il y avait une vente de Bons Cousins Charbonniers, on célébrait le souvenir de ce bon roi.

    Sous l'inquisition

    - Mal vêtus, barbus, les Bons Cousins Charbonniers avaient du bois sur la peau. Enfin, ils se réunissaient secrètement dans les clairières. De là, à penser qu'ils étaient des sorciers ... C'est ainsi que certains Bons Cousins Charbonniers finirent sur les bûchers ou aux galères.


    Tiré Des Cahiers Dolois de 1992 (numéro 9) – Un millénaire religieux en Pays Dolois